Modele geoid

Modèle de géoïde: un modèle de géoïde est une représentation mathématique du géoïde pour une zone spécifique, ou pour la terre entière. Le logiciel peut utiliser le modèle de géoïde pour générer des séparations de géoïde pour les points de l`utilisateur dans un réseau. Modèle de géoïde hybride: modèle géoïde qui modélise le géoïde mais qui est également lié à un Datum vertical officiel. Les modèles hybrides convertissent entre les Datums h et H officiels. Exemples: GEOID09 aux États-Unis et HTv 2.0 au Canada. Le NGA a annoncé la disponibilité de EGM2008, complète au degré harmonique sphérique et l`ordre 2159, et contient des coefficients supplémentaires s`étendant au degré 2190 et à l`ordre 2159. [7] les logiciels et les données sont sur la page de la terre gravitationnelle modèle 2008 (EGM2008)-WGS 84 version]. [7] les harmoniques sphériques sont souvent utilisées pour rapprocher la forme du géoïde. La meilleure série actuelle de coefficients harmoniques sphériques est de EGM96 (modèle de gravité de la terre, 1996) [4], déterminée dans un projet collaboratif international mené par l`Agence nationale d`imagerie et de cartographie (maintenant l`Agence nationale de renseignement géospatial, ou NGA). La description mathématique de la partie non rotative de la fonction potentielle dans ce modèle est: [5] modèle gravimétrique de géoïde: modèle de géoïde qui tente de modéliser le géoïde aussi bien que possible. Aucune tentative n`est faite pour attacher à un Datum vertical officiel. Exemples: USGG2009 aux États-Unis et CGG2010 au Canada.

Carte des stations sismiques en champ libre ANSS à travers les États-Unis en 2016 (non représentés sont des instruments sismiques supplémentaires dans les bâtiments et autres structures). Les couleurs de la carte présentent un risque sismique à travers les États-Unis, dérivé du modèle national de risque sismique. Les couleurs d`arrière-plan indiquent les niveaux de secousses qui ont 2% de chances d`être excèdent dans une période de 50 ans. Secouer est le problème avec le géoïde, une surface physiquement significative, est qu`il est sensible aux variations de densité dans la terre. Le problème avec le quasi-géoïde, qui n`est pas une surface physiquement significative, est qu`il nécessite une intégration sur la surface de la terre. Hauteur ellipsoïde (h): élévation d`un point au-dessus de l`ellipsoïde de référence. La distance est mesurée le long de la normale ellipsoïdale. La hauteur ellipsoïde est également appelée hauteur géodésique. (Unité: m) quasi-géoïde: surface parallèle au télluroid qui est transféré au niveau moyen de la mer.

Le géoïde et le quasi-géoïde sont approximativement la même surface sur les océans. Cependant, la séparation entre le quasi-géoïde et le géoïde peut atteindre près du niveau du mètre dans les zones montagneuses. (Unité: m2/S2) Comme l`ellipsoïde, le géoïde est un modèle de la surface de la terre. Selon l`Université de l`Oklahoma, “le géoïde est une représentation de la surface de la terre qu`il supposerait, si la mer couvrait la terre.” Cette représentation est également appelée «surface de potentiel gravitationnel égal», et représente essentiellement le «niveau moyen de la mer». Le modèle de géoïde n`est pas une représentation exacte de la surface du niveau de la mer. Les effets dynamiques, tels que les vagues et les marées, sont exclus dans le modèle de géoïde. Hauteur normale orthométrique (HNO): cette terminologie n`est pas correcte, mais elle est utilisée pour définir le type de hauteurs actuellement disponibles au Canada (CGVD28). Ces hauteurs ne sont ni orthométriques ni normales, c`est-à-dire qu`elles ne sont pas compatibles avec le géoïde ou le quasi-géoïde. Ils sont déterminés à l`aide de la gravité normale, mais ils sont basés sur la formulation de hauteurs orthométriques. Les hauteurs orthométriques normales sont utilisées au Canada parce qu`aucune mesure gravimétrique réelle n`était disponible au moment de la réalisation du CGVD28. L`objectif de l`ajustement 1928 a été la détermination des hauteurs orthométriques les plus précises, ce qui explique pourquoi elles sont communément appelées hauteurs orthométriques. (Unité: m) que la terre n`a pas une forme géométriquement parfaite est bien établie, et le géoïde est utilisé pour décrire la forme unique et irrégulière de la terre.

This entry was posted in Egyéb. Bookmark the permalink.